Partir en vacances devrait vous détendre, pourtant il existe aussi certains facteurs de stress, notamment en ce qui concerne le logement : êtes-vous assuré si vous y provoquez des dégâts ? Tout dépend des cas !

Le propriétaire du logement de vacances est assuré

Un propriétaire qui met un logement en location pour les vacances sait qu’il existe des risques. Il peut donc décider de souscrire une assurance. Si c’est le cas, en tant que locataire, vous n’avez pas à vous inquiéter. Il existe deux possibilités. Le propriétaire peut avoir opté pour une assurance habitation avec une clause « abandon de recours », ce qui signifie qu’en cas de dégât des eaux ou d’incendie, il ne pourra pas se retourner contre vous, le locataire temporaire. Toutefois, seuls les dégâts subis par le logement sont couverts, pas ceux aux tiers. Ou il peut avoir choisi l’option « pour le compte de », qui couvre les risques classiques y compris en cas de dommages aux tiers.

Votre assurance vous couvre en vacances

En tant que locataire d’un logement de vacances, vous êtes peut-être assuré contre la plupart des risques locatifs par votre assurance multirisques habitation. Dans le cas d’une location de courte durée, il existe soit une garantie en responsabilité civile villégiature, soit une garantie villégiature. La première permet d’indemniser le propriétaire si vous endommagez le logement (incendie, dégât des eaux…). La seconde couvre également vos propres biens. Renseignez-vous auprès de votre assurance avant de partir afin de savoir si vous disposez de l’une de ces garanties et quelles sont ses conditions. Par exemple, elle ne joue peut-être pas dans certains pays.

Vous souscrivez une assurance temporaire

Si vous louez un logement pour quelques jours ou semaines, vous pouvez souscrire une assurance temporaire qui peut aller de 1 à 90 jours. C’est la solution à préférer si votre assurance multirisques habitation ne fonctionne pas pour les locations de vacances et si le propriétaire lui-même n’est pas assuré. Pensez à regarder le montant des franchises ainsi que les garanties prévues pour être sûr d’être couvert au mieux. Il peut être tentant d’essayer de faire des économies, mais sachez qu’en cas de dégâts, si ni vous ni le propriétaire n’êtes assuré, vous serez considéré comme responsable, alors mieux vaut prendre des précautions !